Cancer Challenge 2019

#crochetcancerchallenge

Cancer is the second cause of death in the world. That’s scary. This month, let’s think of all the people who have to live with cancer in their everyday lives.

Le cancer est la deuxième cause de décès dans le monde entier. Ça fait peur. Ce mois-ci, pensons aux gens qui au quotidien sont apportées à vivre avec le cancer, de près ou de loin.

Every year, Christine from Sweet Potato 3 hosts an event called the Cancer Challenge. The goal is pretty simple: to crochet as many hats as possible. Everyday for the whole month of october, you have the opportunity to download a hat pattern, for free. But by doing so, you pledge to crochet a hat with this pattern to give to an association or a cancer patient.

Chaque année, Christine de chez Sweet Potato 3 organise un événement appelé le Cancer Challenge. Le but est très simple: crocheter le plus de tuques possible. Chaque jour pour tout le mois d’octobre, vous aurez l’opportunité de télécharger gratuitement un modèle de tuque (même si la plupart ne sont offerts qu’en anglais, le mien, celui-ci, l’est aussi en français!!). Mais ce faisant, vous promettez d’en faire au moins une pour une organisation ou un patient atteint du cancer.

I present to you Invincible. A tribute to my dad.
Je vous présente Invincible. Un hommage à mon père.

You see, my dad, on the picture, is a prostate cancer survivor. It was several years ago but I can still remember the shock I had when I received the news. The big and scary C…. Cancer. I thought: How could this happen? What did we do to deserve this? But my dad’s story has a happy ending. He went into surgery, and now he is officially in complete remission. Everyday, I’m extremely grateful to his doctors for their hard work and expertise. Thanks to them, my dad is still in our lives, healthy.

Voyez-vous, mon papa, sur la photo, est un survivant du cancer de la prostate. C’était il y a plusieurs années mais je me souviens encore du choc que j’ai eut quand j’ai appris la nouvelle. Le grand et effrayant C….. Cancer. J’ai pensé: Comment ça a pu arriver? Pourquoi nous? Mais l’histoire de mon papa a une fin heureuse. Il a subit une opération et il est maintenant officiellement en rémission complète. Et chaque jour, je suis extrêmement reconnaissante envers ses docteurs pour leur travail et leur expertise. Grâce à eux, mon père est toujours parmi nous, en bonne santé.

My dad says:

When the doctor announced me that is really was a cancer, an intense heat invaded my body and I felt an intense frustration. When we walked out of the office, my wife and me, we cried like the world around us just shattered.

The wait for the surgery was really hard. You count the days, then it’s the time.

The surgery went well. But 50% of my healing was thanks to the support and the love of my 3 daughters and my wife. Giving up was out of question. No matter where this cancer is, it will play in my head, but with support, you can pull through.

Thank you to the 4 loves of my life, thanks to you, I am who I am today.

Mon papa dit:

Lorsque le médecin m’a annoncé que c’était un cancer, une sensation de chaleur a envahi mon corps et je sentais une frustration intense. En sortant du bureau, avec mon épouse, on est parti à pleurer comme si le monde venait de s’écrouler.

L’attente pour l’opération fut assez difficile. Tu comptes les jours, et puis ça arrive.

L’opération s’est bien déroulée. Mais 50% de ma guérison, c’est grâce au soutien et l’amour de mes 3 filles et de mon épouse. Pas question de me laisser avoir. Peu importe où est ce cancer, il va jouer dans ma tête, mais c’est avec ce support que tu peux t’en sortir.

Merci aux 4 plus grands amours de ma vie, grâce à vous, je suis ce que je suis.

My dad is now healthy. I know not everybody has this chance. So please take a moment to download this pattern for free. Make as many hats as possible to donate for free to a cancer patient you know, or an association of your choice. Remember: one download = a pledge to make at least one hat to donate.

Mon père en bonne santé désormais. Je sais que tous n’ont pas cette chance. Alors prenez un moment pour télécharger ce patron gratuitement grâce au code. Faites le plus de tuques possible pour donner à un patient atteint du cancer que vous connaissez ou à une association de votre choix. Souvenez-vous: un téléchargement = une promesse de faire au moins une tuque à donner.

On Ravelry only : https://www.ravelry.com/patterns/library/invincible
To get it for free, use the code : CC2019
I will not refund accidental purchases, so make sure the code applied correctly to your cart before proceeding to the transation.
This promotion will end on October 13th, 11:59pm EST.

Sur Ravelry seulement : https://www.ravelry.com/patterns/library/invincible
Pour avoir votre copie gratuitement, utilisez le code :
CC2019
Je ne rembourserai pas les achats accidentels, assurez-vous que le code s’est appliqué correctement à votre panier avant de finaliser la transaction.
Cette promotion se termine le 13 octobre, 23:59 EST.

More links about the Cancer Challenge are below:

  1. Cancer Challenge Introduction, what is it, click HERE.
  2. What type of hat should I make, what sizes and where should I get the patterns, click HERE
  3. What type of yarn is recommended for the hats, click HERE
  4. Where should I donate my hats, click HERE
  5. A fun « start early » project you can add to your hats, click HERE
  6. Challenge others to join and more fun information, click HERE

How many hats did you make so far?
Combien de tuques as-tu fait pour l’instant?

If you love my design, don’t forget to support me on Facebook at www.facebook.com/crochetlamasdelaine
ALL my patterns are available in both french and english. Thank you!

Inktober: Mindless

Pattern available in english in the first comment of this blog post

C’est le Jour 2 de mon challenge Inktober version crochet! Contrairement à hier, je crois avoir réussi mon défi avec succès!

Le thème d’aujourd’hui, c’est Mindless. Je vous invite à écouter ma vidéo pour en savoir plus sur mon interprétation du sujet et sur la façon que j’ai choisi de l’utiliser pour mon projet du jour!

Et pour vous, le petit patron tout simple de la tuque!


Mindless

Pour mettre ce patron en favori sur Ravelry, clique ici!

Matériel requis:

  • 104 gr (71m) de laine Super Bulky (taille #6). J’ai utilisé Loops and Threads Country Loom dans le colori  »Kiss me »
  • un crochet 9 mm
  • une paire de ciseau et une aiguille à laine

Échantillon:

  • 9 demi-brides X 5,5 rangs = 4 pouces X 4 pouces (10 cm)

Grandeur:

  • Taille unique pour adulte, facile à adapter

Instructions:

26 mailles en l’air
Rang 1: Dans la 2ieme maille en l’air à partir du crochet: faire 1 demi-bride dans chaque maille en l’air. (25 mailles)
Rang 2:  1 maille en l’air, tourner l’ouvrage. Dans le brin arrière seulement: faire 1 demi-bride dans chaque maille. (25 mailles)
Rang 3 à 28. Répéter le rang 2.

Couper la laine en laissant un long brin. Mettre ce brin sur votre aiguille, plier l’ouvrage en deux, et coudre ensemble les mailles du dernier rang et les mailles en l’air du début afin de créer un tube. Passer au travers de toutes les mailles autour d’une des deux extrémités avec votre aiguille. Tirer sur la laine pour refermer l’extrémité. Cacher tous les fils. Voilà!

Pour changer la hauteur de la tuque, faites plus ou moins de mailles en l’air en début d’ouvrage. 

Pour changer la circonférence de la tuque, faites plus ou moins de répétitions du rang.


Voilà! J’espère que le projet du jour vous aura plus! Faites-moi savoir en commentaire si j’ai mieux réussi mon défi qu’hier!

On se revoit demain pour le jour 3?

Vous aimez cet article? Abonnez vous à mon site en cliquant sur ce bouton dans le coin inférieur droit de votre navigateur!

Un amas de… projets!

Quand on crochète, quand on tricote, on a souvent beaucoup de projets en cours en même temps. Dans mon cas, je dois en avoir environ une dizaine, qui sont tous divisés en plusieurs catégories. Il y a les gros projets, qui me prennent beaucoup de temps à faire. Les petits projets qui me permettent de prendre une pause des plus gros. Les projets en punition parce que je n’arrive pas au résultat escompté. J’ai aussi une pile de projets abandonnés que je met de côté le temps d’avoir assez de courage pour tout défaire. J’ai des projets  »mindless » sur lesquels je peux travailler sans avoir à me concentrer parce que le modèle est plutôt facile. Les projets plus compliqués quand j’ai envie de me casser la tête à lire un patron……

Tant de projets! (Ouf, c’est là que «L’amas de laine» prend tout son sens!)

En tant que designers, je suis aussi confrontée à un autre type de projets: les patrons en cours d’écriture. Je suis certaine que beaucoup de gens, même ceux qui n’écrivent pas leurs patrons, se heurtent à ce type de projets. Je parle de ceux qui attendent de prendre vie. Ceux qu’on voit dans nos têtes, ces idées claires et nettes, et qui n’attendent que la bonne fibre (ou alors on attend d’avoir le temps, disons-le!) afin de concrétiser le tout.

Et des fois…. il y a les projets absents.

Merde, sur quoi je pourrais bien travailler!? Rien ne m’inspire, rien ne me va. Non, je n’ai pas envie de faire de chandails. Un châle c’est trop gros! Une tuque? Trop petit! Je pense à un cardigan, mais je n’ai pas la bonne laine. Par contre, j’ai la bonne laine pour faire des bas, mais je n’ai absolument pas la bonne couleur! Celui-ci? Trop monotone! Celui-là? Trop texturé!!

Aaah il y a des jours comme ça. Prend du recul. Ferme Ravelry, tu en vois trop en même temps. Verse toi un verre de vin: c’est le temps de te changer les idées en détricotant enfin tous ces projets abandonnés!

Alors, à toi qui a tant de projets, je te lève mon verre!
Sache qu’on est au moins deux à les accumuler!! CHIN!

Tu aimes cet article? Abonnes-toi à mon site en cliquant sur ce bouton dans le coin inférieur droit de ton navigateur!

La saison du tricot

L’automne arrive à grands pas. Comme d’habitude, il apporte avec lui ses délicieuses courges, ses lattés aux épices de citrouilles, et ses gros chandails de laine. Le bonheur, que j’appelle ça.

Arrive aussi le Festival de la p’tite laine où les tricoteurs et crocheteuses des quatres coins du Québec se rendront pour faire le plein de fibres. Cette année encore j’y serai. C’est pas la porte à côté, mais chaque année j’ai l’impression d’enfin retrouver mes semblables, alors ça vaut le coup. Même si je ne connais que très peu de gens, on partage quand même toutes la même passion et le même amour pour la laine.

Cette année, j’y aiderai mon amie de La rose du rang afin de tenir son kiosque. Mais, pas seulement! C’est qu’il y a trop de choses à voir, trop de choses à faire, trop de laines à tâter, trop de gens avec qui discuter. J’ai le goût d’errer au travers des étalages. J’ai envie de commencer des conversations avec des inconnues qui s’ébahissent devant le même écheveau que moi. Je veux pouvoir jaser avec les artisans que je connais moins. Je veux savoir de quoi ils s’inspirent, pourquoi ils aiment ce qu’ils font. Je veux ralentir. Prendre mon temps. Admirer, toucher, discuter. Acheter? Sûrement. Rire et m’amuser? Définitivement.

Je ne sais pas si je repartirai avec beaucoup de trouvailles. La vérité, c’est que je n’y vais pas qu’avec seul but de remplir mon stash. J’y vais pour profiter de l’atmosphère et pour voir toutes ces femmes et ces hommes papillonner d’un support à un autre, à s’émerveiller comme le feraient des enfants la veille de Noël à regarder sous le sapin à qui sont tous ces paquets.

Trouvez-moi, les 5 et 6 octobre 2019 au Festival de la p’tite laine à Rivière-du-loup, avec mon amie Karine au kiosque #31!

Je suis impatiente qu’arrive enfin le festival. Je travaille fort pour rassembler le courage qu’il faut afin de me prendre un kiosque à moi l’an prochain. Alors je compte bien en profiter pleinement cette année. Je veux revenir à la maison pleinement inspirée, et énergisée. Et je compte bien m’être fait quelques copines en cours de route, parce que c’est aussi ça les événements laine!

Alors, on se voit au festival ?

Vous aimez cet article? Suivez mon blog en cliquant sur ce bouton dans le coin inférieur droit de votre écran!

Côte à côte

J’ai rencontré Karine pour la première fois au Festival de la p’tite laine en 2017. Pourtant, nous ne sommes pas devenues amies toute suite. En fait, je pense que nous avons eut l’occasion de se revoir en 2018, toujours pour le festival, avant de devenir de grandes amies. Habitant loin l’une de l’autre, la distance nous empêche de pouvoir aller boire un café ensemble un petit après-midi juste pour le plaisir de pouvoir discuter. Par contre, on discute chaque jour ensemble via internet et on entretient une très bonne amitié.

C’est pourquoi cet épisode est si spécial pour moi. Après des mois de discussions sur le net, enfin on a pu se revoir en personne et JASER comme le ferait deux amies qui se connaissent depuis longtemps.

Dans le cadre de cette épisode, on a décidé de faire un jeu. Parce qu’on se prend pas trop au sérieux, et que dans un parc à mi-chemin entre nos deux maisons, la liste de choses à faire n’était pas si longue, hihi! Et aussi, parce que c’est drôle!

Ce jeu, Karine l’appelle La Torture. Moi j’ignore comment l’appeler mais c’était vraiment drôle. Le but? Faire un ouvrage en pigeant au hasard de la laine variée et un crochet parmi plein de grosseurs différentes. Ça promet! On avait également prévu de répondre à quelques questions en même temps, mais nous avons tellement discuté de choses et d’autres qu’en fin de compte nous n’avons répondu qu’à deux questions. Oh well!

Au final, nous aurons discutés, ris fort, répondu à quelques questions, été découragées par nos projets, ris encore, lancés des idées, fait un tirage, et proposés des rabais pour les patrons du mois.

C’est vraiment mon épisode préféré jusqu’à maintenant!

Okay, je sais qu’on en a fait que 4 pour l’instant, mais c’est quand même mon coup de coeur.

Alors, viendrez-vous nous voir toutes les deux au kiosque de Karine lors du Festival de la p’tite laine les 5 et 6 octobre?

OK bye!

Vous aimez cet article? Suivez mon blog en cliquant sur ce bouton, dans le coin inférieur droit de votre écran!

Never have I ever

Trouvez Karine sur son site La rose du rang.

Dans cet épisode, on lèvent nos verres à nos faux pas, aux sujets tabous, à nos erreurs de débutantes, et à nos honteuses confessions.
On vous invite à jouer le jeu avec nous, c’est plus drôle.
Buvez de façon responsable!

N’oubliez pas que comme d’habitude, nous avons des patrons en rabais jusqu’à l’épisode prochain. Cette fois-ci, obtenez 25% de rabais, sur Ravelry, sur le patron 1,2,3 jupe! de La rose du rang et sur le patron Sunny de L’amas de laine. Le code coupon pour ces rabais et bien entendu mentionné dans l’épisode d’aujourd’hui.

Alors, avez-vous appris des trucs sur nous pendant cet épisode?

Merci infiniment d’avoir été des nôtres. 
N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne YouTube de La rose de laine.

On se voit donc le premier samedi du mois, chaque mois! 
On s’y retrouve en septembre?

OK bye

Vous aimez cet article? Abonnez-vous à mon site en cliquant sur ce bouton que vous trouverez dans le coin inférieur droit de votre écran!

La fibre en été

FIND THE PATTERN IN ENGLISH IN THE FIRST COMMENT OF THIS BLOG POST.

La rose de laine #1 – La fibre en été

Vous pouvez trouver Karine en vous rendant directement sur son site!
La rose du rang

Le deuxième épisode de La rose de laine est en ligne! Woohoo! Karine et moi avons été extrêmement touchées par votre accueil lors du lancement de notre podcast. Personnellement, je n’en reviens pas encore, vous êtes incroyable.

Durant ce second épisode, nous avons eut l’idée de vous jaser de ce qu’on fait et de ce qu’on peut faire pendant la saison chaude. Parce que même si beaucoup de gens crochètent des tuques même au mois de juillet, c’est pas vrai que c’est la seule et unique chose qu’on peut confectionner! Alors on vous donne des idées, et on vous montre des exemples.

2 minutes, c’est clairement pas assez.

C’est le retour du défi! On pense bien en faire une tradition mensuelle. D’abord parce que c’est tellement drôle, mais c’est aussi bien amusant. Alors comme vous avez pu le voir durant l’épisode, nous vous avons préparés un petit modèle de ROSE DE LAINE! J’applaudis notre originalité et notre sens du branding. C’est sans étonnement que nous n’avons pas terminés notre projet dans le temps alloué, mais nous avons quand même pris la peine de le terminer hors caméra afin de le prendre en photo et de vous rédiger un petit modèle offert! Disponibles sur nos sites respectifs.

Voici le mien!

La rose de laine
Avec un crochet 5mm, de la laine medium #4 rose et verte, et une aiguille.

Abréviations:
ml = maille en l’air
ms = maille serrée
dbr = demi-bride
br = bride
mc = maille coulée

suiv = suivante

Avec la laine rose:
1. Faire 62 ml.
2. Dans la 2e ml à partir du crochet: 1ms. [sauter 2ml, 5br dans ml suiv, sauter 2ml, 1ms dans la ml suiv] 10 fois.
Couper la laine en laissant un long brin. Mettre ce brin sur une aiguille, rouler l’ouvrage de sorte que les coquilles forment les pétales de la rose. Sécuriser la rose bien roulée en cousant les ml en dessous les unes aux autres.

Avec la laine verte:
1. Faire 15ml.
2. Dans la 2e ml à partir du crochet: 2ms dans chacune des ml.
3. Faire 5ml.
4. Dans la 2e ml à partir du crochet: 1ms. 1dbr dans ml suiv, 2br dans ml suiv, 1mc dans ml suiv.
5. Répéter le rang 3.
6. Répéter le rang 4.
Couper la laine en laissant un long brin. Mettre ce brin sur une aiguille. Coudre les feuilles et le tortillon directement sous la rose en orientant les deux feuilles d’un côté de la rose et le tortillon de l’autre.

Passez un bout de laine vert au travers d’un pétale afin de suspendre votre petite rose!

N’oubliez pas que vous avez le choix d’une rose un peu différente sur le site de mon amie Karine!

Cet été, faites voyager votre rose! Photographiez-la aux endroits que vous visitez, que ce soit la plage, le parc pour enfants, ou même votre propre jardin. Partagez ces photos sur les réseaux sociaux avec le hashtag

#larosedelaine

Merci d’avoir regardé notre podcast estival. J’espère sincèrement que vous avez du plaisir à nous écouter déblatérer à propos de tout et de rien! En tout cas, nous, on en a beaucoup! J’espère vous revoir le mois prochain pour l’épisode d’août!!

D’ici là, vous avez tout le mois de juillet afin de vous procurer les patrons du mois, disponibles à prix spécial jusqu’à la sortie de La rose de laine #3! N’oubliez pas, bien entendu, d’utiliser le code coupon mentionné pendant l’épisode. C’est un mois spécial cardigan puisque nous avons toutes les deux publiés un modèle de cardigan tout récemment.

Merci infiniment d’avoir été des nôtres.
N’oubliez pas de vous abonner à la chaîne YouTube de La rose de laine.

On se voit donc le premier samedi du mois, chaque mois!
On s’y retrouve en août?

OK bye

Vous aimez cet article? Abonnez-vous à mon site en cliquant sur ce bouton que vous trouverez dans le coin inférieur droit de votre écran!

Arrêtes d’attendre

Depuis quelques temps, j’essaie de faire preuve de lâcher prise vis-à-vis moi-même. C’est-à-dire que j’essaie toujours de trop contrôler tout et que ça doit changer.

La vie est trop courte, gang. Arrêtons de vouloir créer le moment parfait, d’attendre l’occasion parfaite ou le patron parfait et de courir derrière une silhouette parfaite.

La vérité, c’est que nous sommes des êtres humains. Parfaitement imparfaits. C’est ce qui nous rend attachants, en quelque sorte. Ce sont toutes nos petites manies et nos petits défauts qui font de nous ce que nous sommes. Non, rien n’est parfait. Même pas nous! Et c’est très bien comme ça.

Cesses d’attendre la silhouette parfaite pour refaire ta garde-robe. Encore 15 livres et je me paies de nouveaux vêtements. Pourquoi attendre? Tu es belle déjà! Tu mérites ce nouveau top, ces nouveaux sweetlegs!

Pourquoi attendre pour porter ces magnifiques chaussures? Tu ne veux pas les user? Mais alors ta paire parfaite restera dans tes placards pour toujours? Quelle tristesse. Tu devrais les porter. Et les user. Jusqu’à la corde!!!!!

Cesses d’attendre le patron parfait pour ta jolie laine! Non, tu ne le trouvera peut être jamais. Mais tu as dépensé tes sous durement gagné sur cet écheveau, pourquoi le faire attendre? Qu’attends-tu exactement? Que ton chien le trouve et le mange? Ou que tu aies une inondation et que tu perdes toutes tes réserves? Ou encore tu attends peut être d’avoir tellement de laine que tu ne pourras même pas toute l’utiliser dans toute ta vie, et ton bel écheveau se perdra dans des mers de laine, inutilisé? Tricote-le!!!

Enfant, on m’avait offert des mini chocolats de pâques en forme de chiens. Je les trouvait tellement mignons!!! Trop mignons même. Je ne voulais pas les manger. Pendant des semaines ma maman m’a répétée à quel point c’était une drôle d’idée que de ne pas les manger, que j’allais les perdre. Dans ma tête d’enfant, je ne voulais pas les défigurer! Alors je ne les ai pas mangé. Et nous avons dut les jeter. Wow, ça aura valu la peine….

Tout ça pour dire que nous devrions arrêter d’attendre le moment parfait. Peut être qu’il existe, mais peut être pas. La vie c’est maintenant qu’elle se passe. C’est maintenant que tu devrais faire ce qui te fais envie! La vie est trop imprévisible et trop courte. Trop fragile. Y’a trop de merde partout et tout le temps, d’accidents, de tragédies. Fais ce que tu as le goût de faire et ne regarde pas en arrière.

Vis tes rêves. Vis ta vie. Achètes toi cette garde robe maintenant. Teins toi les cheveux en mauve. Porte ce manteau jaune. Utilises ton écheveau en laine de chameau. Manges le dernier morceau de gâteau. Prends ce cours de cuisine. Fais toi faire ce tatouage. Acceptes ce job outre-mer. Inscris toi à cette course. Ouvre cette boutique en ligne. Publies ce patron.

Moi-même, 2009. Je me suis jamais sentie aussi libre que cette année-là. ❤

Sautes dans le vide en criant. Fort.
Après tout, ta vie c’est pas demain, c’est aujourd’hui!

Tu aimes cet article? Abonnes-toi en cliquant sur ce bouton dans le coin inférieur de ton écran!

Une communauté tricotée serrée?

Le weekend dernier, j’ai eut la chance d’être invitée à un souper où les tricoteuses et les crocheteuses étaient à l’honneur! Myriam, mon amie tricoteuse (que je n’avais croisée qu’à quelques reprises auparavant) m’a lancé l’invitation et j’ai tout de suite acceptée. ENFIN, DES SEMBLABLES! Mon conjoint a beau supporter mon amour pour la laine, il ne la comprend pas malgré tout. Alors, une journée soleil, laine et bouffe avec des filles qui partagent la même passion? Sign me up!

J’ai eut l’opportunité de jaser de fibres, de patrons, de projets, de types de crochet. J’ai vu des work in progress, des tests knits, des chandails finis, des châles, des petites pieuvres toutous. J’ai vu des pelotes en acrylique, en mérino, en alpaca. De la fingering, de la worsted, de la bulky. J’ai vu du rose, du bleu, du beige, du gris, et toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. Certaines crochetaient, certaines tricotaient, certaines jasaient, les enfants couraient et faisaient des bulles. Il y avait des jeunes, des femmes, des chums pis des maris. Les petits, puis moi dans la vingtaine, mais aussi des femmes dans la trentaine, la quarantaine, la cinquantaine, la soixantaine.

Les tricopines de ce weekend! Je suis en noir, accroupie à l’avant.

J’ai revu des amies, et je m’en suis fait de nouvelles. C’était hyper agréable. Nous étions une belle brochette de femmes toutes tellement différentes, et pourtant on s’est si bien entendu! Pourquoi? Parce qu’une seule chose nous unissaient durant cette fabuleuse journée ensoleillée: notre passion pour la laine.

La communauté de la fibre est déchirée ces temps-ci. Oui, il faut parler. Non, on ne doit pas se taire face aux injustices.

Cela dit, j’aimerais tellement qu’on puisse parfois se rappeler ce qui a créé cette communauté au tout début. Comme je le disais dans mon article Le petit mouton noir de la famille:

C’est un vaste monde. […] Plutôt que de nous concentrer à voir ce qui fait de nous des gens différents, on pourrait pour une fois focuser sur ce qui nous rassemble: l’amour pour le crochet, pour le tricot!

Rappelons nous qu’au delà de notre âge, de notre couleur de peau, au delà de nos origines, de nos choix politiques ou de notre orientation sexuelle, on est tous pareils! On est tous humains! On est tous des passionnés de la fibre! On veut tous avoir la laine parfaite pour aller avec le patron parfait! On a tous déjà retrouvé un bout de laine dans la sécheuse ou au fond de notre sac! Aimons-nous!!!!

Tout ça pour dire que j’ai adoré mon dimanche. Ça m’a bien fait plaisir de revoir certaines et d’en rencontrer d’autres. J’ai bien hâte d’avoir l’opportunité de refaire une journée du genre. Bon, j’admet que mon projet n’a pas avancé des masses (je me faisais aller la gueule beaucoup plus que je me faisais aller les mains!), mais j’ai tissés des liens et c’était parfait.

On se revoit bientôt, mesdames?

Si jamais tu fais un repas entre amies tricopines, n’oublies pas de m’inviter!!

Tu aimes cet article? Abonnes toi en cliquant sur ce bouton dans le coin inférieur droit de ton navigateur!

Prendre le temps

Est-ce que comme moi tu as parfois l’impression de manquer de temps pour prendre ton crochet ou tes aiguilles?

Il y a quelques années, je pouvais passer des heures à errer à la librairie afin de me choisir un nouveau livre à lire pour la semaine. Je m’asseyais par terre dans les rayons des romans fantastiques chez Renaud Bray, et je feuilletais, je choisissais, je prenais le temps. Ensuite je sautais dans mon auto, me rendais juste à côté au Flash Café (un petit café qui était décoré au goût des années 60) et je pouvais y passer tout mon samedi après-midi à lire mon livre, en mangeant mon gâteau au carotte.

Je prenais le temps de faire ce que j’aime, et c’était fantastique.

Aujourd’hui je n’ai plus autant de liberté, avec la maison, et la petite famille. Malgré tout, je devrais encore prendre le temps. On est tellement accaparé par toutes les choses qu’on doit faire qu’on oublie parfois qu’il faut se donner la peine de penser à nous.

Je plaide coupable: quand j’ai 10 minutes de temps libre, je vais sur Facebook, la plupart du temps. Ça n’est ni constructif, ni éducatif. Ça ne sert à rien. Et honnêtement, c’est même parfois très ennuyant. Alors pourquoi je continue d’y aller jours après jours? Ah, très bonne question….

Je veux prendre plus de temps pour moi. Plutôt que de faire défiler Instagram quand j’ai 15 minutes? Quelques rangs de mon projet du moment. Plutôt que de regarder des vidéos inutiles le soir quand je ne m’endors pas? Un chapitre de mon roman serait une bonne idée. Il y a tellement de petits moments vides parsemés ici et là durant mes journées. J’en ai, du temps! C’est juste que je ne l’utilise tellement pas à sa pleine capacité. Je passe trop de temps sur Internet (ah! La preuve en ce moment même…), trop de temps à écouter Netflix, trop de temps à faire la vaisselle.

Quand je m’arrête et que j’y réfléchit, je me rend compte que j’ai encore beaucoup de temps pour crocheter. Je dois juste l’utiliser!

Et puis après tout, un sac de projets, ça s’apporte si bien au parc d’enfants ou à la salle d’attente de la clinique!

Et toi, comment prends-tu le temps de… prendre le temps?

Tu aimes cet article? Abonnes toi en cliquant sur ce bouton dans le coin inférieur droit de ton navigateur!